heu


heu

heu [ 'ø ] interj.
XVe; onomat.
Interjection qui marque l'embarras, le doute, et spécialt la difficulté à trouver ses mots. euh. N. m. inv. « Les mots ne venaient pas, il poussait des heu ! heu ! sans jamais pouvoir finir ses phrases » (Zola). ⊗ HOM. 1. E, euh, eux, œufs (œuf).

I.
⇒HEU1, voir EUH1 et 2.
II.
⇒HEU2, mot inv.
[Cri du charretier, du paysan pour calmer, arrêter ses bêtes] Les bœufs remuaient dans l'étable. « Heu! cria M. Bord en ouvrant la porte de l'étable, heu! » (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 398).
Prononc. : [ø] init. aspirée. Étymol. et Hist. 1884-1916 Suisse romande (Jug. tr[ibunal] cant. N III, 539 ds PIERREH.). Prob. var. région. de ho.
III.
⇒HEU3, subst. masc.
MAR., vx. Navire caboteur de la Manche et de la mer du Nord à fond plat. Les heux ont, quelquefois, un hunier volant et un artimon (BONN.-PARIS 1859).
Prononc. et Orth. : [ø] init. asp. Au plur. des heux. Étymol. et Hist. Fin du XVe s. hue fém. (J. MOLINET, Chroniques, éd. G. Doutrepont et O. Jodogne, t. 2, p. 310); 1513 heues plur. (MAXIMILIEN Ier, Correspondance, éd. Le Glay, t. 2, p. 136); ca 1515 heus (A. DE CONFLANS, Faits de la marine ds JAL). Empr. au néerl. heu, heude (KEMNA, p. 155; VALKH., p. 174). Bbg. KEMNA 1901, p. 155.
STAT. — Heu1, 2 et 3. Fréq. abs. littér. : 190.

1. heu ['ø] interj. et n. m.
ÉTYM. XVe, la Farce de Maître Pierre Pathelin; onomatopée.
Interjection qui parfois redoublée, marque l'embarras, le doute, quelque réticence, et, spécialt, la difficulté à trouver ses mots. || Il ne va pas mieux ?Heu ! Heu !…
1 — Ton nom est… ? — Sosie. — Heu ? comment ?
Molière, Amphitryon, I, 2.
tableau Principales interjections.
N. m. invar. || Des heu !
2 Au prône, sans monter en chaire, assis sur une chaise, au milieu du chœur, il ânonna, se perdit, renonça à se retrouver : l'éloquence était son côté faible, les mots ne venaient pas, il poussait des heu ! heu ! sans jamais pouvoir finir ses phrases (…)
Zola, la Terre, I, IV.
3 Le jardin japonais traditionnel est un moyen de… nê… de communion…
Malgré la sûreté cérémonieuse et vaguement ecclésiastique de son français, notre « heu… » n'avait pas remplacé le « nê… » japonais.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 570.
HOM. Euh, eux, 2. heu, plur. de œuf.
————————
2. heu ['ø] n. m.
ÉTYM. V. 1515; heues, au plur., 1513; hue, n. f., fin XVe; néerl. heu, heude.
Mar. anc. Navire caboteur de la mer du Nord.
HOM. Voir 1. Heu.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Heu — (et) …   Kölsch Dialekt Lexikon

  • heu ! — 1. (heu) Interjection qui, répétée, exprime le doute, une secrète pensée. Heu ! heu ! vous croyez qu il réussira. Comment va t il ? Heu ! heu ! …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HEU — HEU; heu·chera; heu; heu·land·ite; heu·ris·tic; heu·ris·ti·cal·ly; …   English syllables

  • Heu — Heu, der Sammelbegriff für die unter dem Einfluß der Luft und der Sonnenwärme getrockneten, sehr verschiedenartig zusammengesetzten Futtermassen. Sie können herrühren von Wiesen oder Ackerfutterfeldern und werden dementsprechend Wiesenheu oder… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Heu — Sn std. (9. Jh.), mhd. höu(we), hou(we), heu, ahd. hou(wi), hewi, as. hōi Stammwort. Aus g. * haw ja n. Heu , auch in gt. hawi, anord. hey, ae. heg, afr. hā, he. Das Wort gehört vermutlich zu hauen als das gehauene Gras . Zu beachten ist… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • heu! — Interj. marquant le doute, l hésitation, la gêne, ou une difficulté d élocution. Je vous cède la place, mon cher duc. Heu!... heu!... c est que je n y tiens plus tant que ça (Maupassant) …   Encyclopédie Universelle

  • *heu ! — ● heu ! interjection Marque le doute, l hésitation, la restriction, le dédain. ● heu ! (homonymes) interjection e nom masculin invariable euh ! interjection eux pronom personnel …   Encyclopédie Universelle

  • heu! — 〈Int.; bes. mitteldt.〉 (Ausruf des Erstaunens, der Überraschung) ● heu!, wo kommst du denn her? …   Universal-Lexikon

  • heu — 2. (heu) s. m. Ancien terme de marine. Moyen vaisseau qui, pour l ordinaire, avait l arrière rond, et qui n avait qu un grand mât avec une voile extraordinaire, JAL. ÉTYMOLOGIE    Flamand, hui ; holl. hulk …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Heu — das; (e)s; nur Sg; geschnittenes und getrocknetes Gras, das man besonders als Futter für Vieh verwendet <Heu machen> || K : Heuernte, Heugabel, Heuhaufen, Heuschober, Heustadel || zu Heugabel Abbildung unter ↑Gabel …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache